Tout savoir sur l'assurance habitation multirisque

Tout savoir sur l'assurance habitation multirisque

Comme son nom l'indique, l'assurance multirisque habitation est un contrat garantissant plusieurs risques de nature différente encourus par le souscripteur. A qui est-il destiné ? Que couvre-t-il ? Comment souscrire un contrat multirisque habitation ?

Qu'est-ce que l'assurance multirisque habitation ?

Le contrat d'assurance multirisque habitation (MRH) peut regrouper des assurances de choses (dommages aux biens immobiliers et mobiliers), des assurances de responsabilité (dont la responsabilité civile familiale) et même parfois des assurances de personnes (individuelle accident, garantie des accidents de la vie, etc.).

Qui concerne-t-il ?

C'est un contrat destiné à garantir les risques inhérents à l'habitation (maison ou appartement) d'un propriétaire occupant, d'un locataire, mais aussi du propriétaire bailleur (non occupant).

Comment souscrire un contrat multirisque habitation ?

La souscription d'un contrat MRH nécessite au préalable une déclaration du risque à garantir. On entend par là une bonne information de l'assureur qui lui permettra de se faire une opinion précise du risque à assurer : type de logement / nombre de pièces principales / superficie de la maison / superficie des dépendances séparées / nature de la construction, etc.

Pour bien déclarer son risque, le souscripteur devra répondre de façon précise, sincère et véritable aux questions du formulaire de déclaration (ou questionnaire-proposition) prévu par l'article L.113-2 alinéa 2 du Code des assurances. Il devra également déterminer le capital à assurer sur le contenu de l'habitation (mobilier au sens large du terme et embellissements – éléments de décoration, etc.).

Garanties de l'assurance multirisque habitation

Hormis quelques rares obligations légales (tempête, grêle, poids de la neige, catastrophes naturelles et technologiques, actes de terrorisme), le contenu des contrats varie en fonction des formules.

Les garanties principales

L'assurance comprend la garantie incendie (c'est la combustion vive accidentelle), et généralement aussi les risques annexes que sont l'explosion, la chute de la foudre, les dommages occasionnés par la fumée et l'action des pompiers. Les dommages résultant du choc d'un véhicule terrestre ou de la chute d'un appareil de navigation aérienne sont généralement également garantis. Certains contrats couvrent également les dommages électriques.

Le contrat MRH comporte systématiquement la garantie des dégâts des eaux. On admet comme dégâts tout dommage résultant d'un écoulement accidentel de l'eau dans les locaux assurés. Sont généralement exclus les dommages résultant d'une inondation naturelle.

On retrouve aussi la garantie du vol (vol par effraction, escalade, usage de fausses clés, introduction clandestine et vol commis avec violence) et tentative de vol. Il est important de vérifier la part du capital assuré couverte en cas de vol d'objet précieux ou d'objet de valeur.

Les responsabilités civiles "incendie" et "dégâts des eaux" sont généralement acquises dans le contrat de base. Tout comme la responsabilité civile "villégiature", c'est-à-dire la responsabilité encourue en qualité de locataire ou d'occupant à titre gratuit et pour une durée limitée à 3 mois, d'un bien immobilier (chambre d'hôtel, gîte, etc.) ou d'une salle municipale ou autre louée ou mise à disposition pendant une durée n'excédant généralement pas 4 jours.

La "responsabilité civile familiale" peut faire partie de la garantie basique ou être optionnelle.

Les garanties optionnelles

A ces garanties de base peuvent s'ajouter des garanties complémentaires offrant la meilleure protection en fonction des besoins et du budget.

Les garanties optionnelles les plus courantes sont la protection juridique, les dommages électriques, l'assurance scolaire ou encore les équipements extérieurs.